Couleurs de l'Inde

Désert d'Arizona

Thaïlande

Le Perito Moreno en Argentine

Thaïlande

Fillettes au Népal

Action

Les Whitsundays en Australie

Action

Pains de sucre à Yangshuo en Chine

Action

Chameliers dans le désert indien

Action

Paysage de Nouvelle-Zélande

Action

Les chutes d'Iguazu au Brésil

Action

Cérémonie du thé servi par les geishas au Japon

Action

Le Taj Mahal au coucher du soleil

Action

Trek au Népal

Action

Salar d'Uyuni en Bolivie

Action

Maisons de Chine

Action

Las Vegas

Action

Histoires de van

Article écrit par Déborah le 7 juil 2009 | Pas de commentaire

Nouvelle-ZélandeC’est l’histoire d’un van… qu’on a été contents d’avoir au début et dont on n’est pas mécontents de se débarrasser aujourd’hui.

C’était sympa, mais… Il y a eu beaucoup de mais. D’abord, les routes sont très mauvaises en Nouvelle-Zélande : 62% seulement des routes sont proprement goudronnées ; les autres sont en travaux permanents car abîmées régulièrement par les coulées de boue ou manquant simplement d’un bon investissement pour être refaites. Même les routes goudronnées sont dangereuses en cette saison, à cause de la couche de verglas qui peut se former n’importe où. On a d’ailleurs croisé à plusieurs reprises l’un de ces camions qui sillonne le pays tous les matins pour déposer une fine couche de graviers censée éviter les pertes de contrôle des automobilistes.

N’attendez pas non plus trop d’indications de directions dans le pays ; à vous d’être vigilants et d’avoir un bon copilote ! On ne compte plus les fois où on s’est perdus pendant ces trois semaines en Nouvelle-Zélande.

Quant aux pompes à essence, je n’en parle même pas : la Nouvelle-Zélande est grande mais très diversement peuplée selon les coins, et il n’est pas rare de faire une centaine de kilomètres sans pouvoir refaire un plein. On a frôlé la panne d’essence à trois reprises (et quand je dis frôlé, je parle d’un réservoir où il restait moins d’un litre en arrivant).

Et puis il y a eu ces petits moments de solitude qu’on n’est pas prêts d’oublier, comme lorsqu’on est tombés en rade de batterie pour avoir laissé les phares allumés ou qu’on est tombés dans un fossé dont on n’arrivait plus à sortir après avoir essayé de faire un demi-tour. Mais là je vous passe les détails parce que ce ne sont pas les exploits dont Alex est le plus fier :-)

Notre van après 3 semaines en Nouvelle-Zélande

Notre van après 3 semaines en Nouvelle-Zélande

Chez les Kiwis

Article écrit par Déborah le 16 juin 2009 | Pas de commentaire

Nouvelle-ZélandeOn est arrivés à Aukland hier soir où – on ne nous avait pas menti – c’est bel et bien l’hiver. Rien à voir avec Nouméa, qui est beaucoup plus au Nord de l’hémisphère Sud ! Enfin, il va falloir s’y faire, parce qu’en plus ce n’est que le début : plus on va descend, plus le froid sera présent… Brrr ! J’en frémis d’avance !

Auckland

Auckland

Après avoir réglé un problème de retard de bagages (il fallait bien que ça arrive), nous avons pris possession de notre van « Wicked », un spécialiste de la location de vans aménagés pour backpackers à petit budget. Une grande première pour nous dans ce voyage !

Les goûts et les couleurs, hein...

Les goûts et les couleurs, hein...

Il a fière allure, non ? On n’est pas mécontents pour notre part d’avoir un chez-nous pour les trois semaines qui viennent, sans devoir déménager nos gros sacs tous les jours.

Quant à la Nouvelle-Zélande, notre première impression est excellente : moins m’as-tu-vu que l’Australie, moins urbaine, moins surfait. Plus sauvage aussi (eh oui, c’est possible). C’est une beauté « campagnarde », et elle nous plaît bien. En tout cas, ce n’est sans doute pas pour rien que la Nouvelle-Zélande est le pays préféré de beaucoup de voyageurs qui ont fait le tour du monde.