Couleurs de l'Inde

Désert d'Arizona

Thaïlande

Le Perito Moreno en Argentine

Thaïlande

Fillettes au Népal

Action

Les Whitsundays en Australie

Action

Pains de sucre à Yangshuo en Chine

Action

Chameliers dans le désert indien

Action

Paysage de Nouvelle-Zélande

Action

Les chutes d'Iguazu au Brésil

Action

Cérémonie du thé servi par les geishas au Japon

Action

Le Taj Mahal au coucher du soleil

Action

Trek au Népal

Action

Salar d'Uyuni en Bolivie

Action

Maisons de Chine

Action

Las Vegas

Action

Tour des Annapurnas – Jour 10

Article écrit par Déborah le 1 fév 2009 | Pas de commentaire

NépalJ’ai longtemps hésité avant de savoir si j’écrirais un article sur cette journée, puis j’ai à nouveau beaucoup hésité avant de décider quoi écrire.

Faut-il raconter, dans le menu détail, le réveil à 4h du matin, dans le froid et le stress, puis les 4h40 d’ascension fastidieuse dont la moitié à la seule lumière de la lampe frontale, ou encore les -15°C qu’il faisait au sommet ?

Une chose est sûre, je n’ai pas souvenir d’avoir jamais été aussi proche de mes limites. J’ai pensé à chaque minute ne pas y arriver, que mes forces allaient m’abandonner d’un coup et que je ne pourrais pas me relever, ou encore que mes doigts ne réussiraient jamais à dégeler…

Arrivée en haut, je n’ai pas réalisé tout de suite que c’était fini, loin de là ; au contraire, la fatigue et le manque d’énergie avaient totalement pris le pas sur la satisfaction d’avoir accompli ce qui est pour moi un exploit.
Ce n’est que bien plus bas, en redescendant, que je me suis soudainement fait la réflexion… qu’on redescendait. Et j’ai alors réalisé ce que nous avions fait : 5416 mètres ! Plus haut que le Mont-Blanc !

La descente, après ça, parut longue mais facile ; au fur et à mesure qu’on descendait, on retrouvait des forces et des températures plus clémentes. Comme si j’avais voulu effacer de ma mémoire le douloureux épisode du matin, Thorong-La me paraissait déjà être un lointain souvenir.

L’arrivée à Muktinath, étape-délivrance de la journée, nous laissa de sublimes images en tête qui remplacèrent celles du cauchemar du matin : sous nos pieds, toute la vallée se découvrait, sublime, avec une chaîne de hautes montagnes en arrière-plan. Ca aurait pu être un décor de film en carton-pâte, mais c’était bien réel.

Tour des Annapurnas – Jour 9

Article écrit par Déborah le 31 jan 2009 | Pas de commentaire

NépalJe me disais il y a quelques jours que l’effort physique, à notre âge, est à 90% dans la tête : lorsque la motivation est là, les jambes suivent.

Justement, la motivation était revenue ce matin et les jambes avec. Nous sommes désormais à Thorong Phedi (4540 mètres), dernière étape avant de franchir le col de Thorong-La à 5400 mètres. J’espère que le moral sera encore là demain puisqu’il faudra se lever à 4h du matin pour faire les 1000 mètres de dénivelé positif qui nous mèneront au sommet, avant de redescendre 1700 mètres d’un coup. Longue journée en perspective…

Tour des Annapurnas – Jour 3

Article écrit par Déborah le 25 jan 2009 | Pas de commentaire

NépalDébut de journée assez dur aujourd’hui malgré le porteur qui, lui, attaque la journée en tongs (il a quand même prévu des chaussures plus sérieuses, nous dit-il, quand l’ascension sera plus dure, dans quelques jours).

L’énergie revient vite heureusement, et nous permet de profiter de paysages de plus en plus beaux : des chutes d’eau vertigineuses de tous côtés, des cultures en terrasse à perte de vue, des villages plus mignons les uns que les autres et, au loin, des montagnes enneigées d’une hauteur incroyable.

Nous déjeunons à 1700 mètres d’altitude, et nous sentons pour la première fois depuis notre départ que la température est clairement descendue. On pense qu’il doit faire 15°C, au lieu des 20°C du début. Tant mieux, l’ascension est nettement plus agréable dans ces conditions. Je n’ose d’ailleurs pas imaginer ce que doivent endurer les trekkers en haute saison !

Fin de la journée à 2150 mètres, dans une guest house encore plus propre que les précédentes pour seulement 100 roupies népalaises (1€). En fait, c’est aussi nous qui choisissons mieux, et le porteur nous aide d’ailleurs dans notre tâche. L’eau et les gâteaux, par contre, qui sont nos principaux moteurs dans les moments d’efforts, sont de plus en plus chers au fur et à mesure de notre ascension : jusqu’à 1€ le litre d’eau ! Il faut dire que depuis ce matin, nous sommes entrés dans une zone où les routes ne sont praticables qu’à pied, et les villages que nous traversons ne sont donc approvisionnés que par des mulets que nous croisons sans arrêt sur notre chemin. Notre porteur nous apprend d’ailleurs qu’une route est en construction, qui pourrait bien réduire le tour des Annapurnas à une semaine d’ici à cinq ans ! Selon lui, les touristes n’hésiteront alors plus à faire ce trek en jeep jusqu’au moment où il sera nécessaire de franchir le col de Thorong-La à pied. Difficile à croire quand on voit par où nous passons tous les jours et les ponts de singe que nous traversons ! Nos amis d’Allibert, pourtant, nous ont dit aujourd’hui que leur tour ne leur prendrait pas plus de 12 ou 13 jours au lieu de 16 à 18 jours pour nous, car ils ont l’intention de sauter quelques étapes pour les faire en voiture (tricheurs !).