Couleurs de l'Inde

Désert d'Arizona

Thaïlande

Le Perito Moreno en Argentine

Thaïlande

Fillettes au Népal

Action

Les Whitsundays en Australie

Action

Pains de sucre à Yangshuo en Chine

Action

Chameliers dans le désert indien

Action

Paysage de Nouvelle-Zélande

Action

Les chutes d'Iguazu au Brésil

Action

Cérémonie du thé servi par les geishas au Japon

Action

Le Taj Mahal au coucher du soleil

Action

Trek au Népal

Action

Salar d'Uyuni en Bolivie

Action

Maisons de Chine

Action

Las Vegas

Action

Huayhuash – Jour 10

Article écrit par Déborah le 8 août 2009 | Pas de commentaire

PérouMême ce dernier jour, que nous pensions être une journée de marche en descente douce vers Llamac, a été vraiment dur. Nous avions oublié (et surtout fait une petite erreur de calcul) qu’il nous restait un col à passer pour arriver au chiffre magique de huit cols franchis. Eh bien voilà, c’était aujourd’hui.

Ce n’est pas qu’Huayhuash soit un trek particulièrement difficile – en fait, il est bien plus facile que ce que nous nous imaginions au départ – mais sa difficulté est concentrée sur les quatre derniers jours. Et ça, c’est dur pour le moral.

Dernier passage de col

Dernier passage de col

Dernière remarque – ou petit coup de gueule, c’est au choix – par rapport à ce trek : honte aux locaux qui profitent de la manne de touristes qui font ce trek tous les ans ! Sur la route, on ne peut pas dire qu’ils nous sollicitent ni ne nous harcèlent, puisqu’on ne franchit quasiment aucun village au cours de ce trek et que les péruviens sont de toute façon gentils avec les touristes. Mais par contre, on ne peut pas en dire autant de ces quelques individus qui font de la contrebande sur le dos du parc national en rackettant les trekkeurs de quelques dizaines de soles tous les jours pour avoir le droit de franchir une porte, d’emprunter un chemin ou de passer dans un champ. Au total, ce sont près de 40 euros qu’on a du payer par personne pour pouvoir faire ce trek, en échange d’un petit ticket faisant office de droit de passage. Dans notre cas, c’est l’agence qui a les a payés en intégralité, mais ça ne me fait pas moins grincer des dents : d’abord, parce que ça finit par représenter des sommes énormes quand on les rapporte au niveau de vie du pays, et ensuite, parce que c’est de la contrebande qui ne correspond à aucun service rendu ! Mais je me rassure en me disant que le jour où l’inflation de ce petit business juteux sera trop forte, les agences et les touristes finiront par ne plus vouloir faire ce trek et en privilégieront d’autres, ce qui finira par être contre-productif pour les locaux…

Racket sur Huayhuash

Racket sur Huayhuash

Huayhuash – Jour 9

Article écrit par Déborah le 7 août 2009 | Pas de commentaire

PérouEt deux cols, deux ! Eh oui, il a bien fallu résoudre à un moment donné l’équation magique : huit cols sur huit jours, sachant qu’hier on n’en a pas franchi. La solution était pourtant toute simple : il suffisait de s’en faire deux d’un coup.

Le premier est passé tout seul, puisque nous avions dormi à 4600 mètres d’altitude pour franchir le premier à 4850 mètres. Mais avant de passer le deuxième, il nous a évidemment fallu redescendre dans la vallée, et l’ascension du deuxième col nous a nettement moins fait plaisir.

Mais qu’importe ! Demain, à l’heure où j’écris ces lignes, nous aurons pris une douche, nous nous serons changés (comble du luxe) et nous ferons une petite sieste dans les très bons lits de l’hôtel San Sebastian à Huaraz (4 étoiles… locales, certes, mais tout de même). Bon sang que j’ai hâte !

Huayhuash - Jour 9

Huayhuash – Jour 8

Article écrit par Déborah le 6 août 2009 | Pas de commentaire

Pérou« Une journée facile », nous avait dit notre guide. « No pass » était sa justification. Pas de col à franchir aujourd’hui. Ah oui, ça c’est sûr, on n’a pas eu de col à passer. Mais de là à dire que c’était une journée facile ! En fait, je crois bien que cette journée restera comme la plus difficile du trek. On a d’abord descendu longtemps un sentier poussiéreux avant d’entamer une ascension sans fin. Quatre heures d’ascension au total, et vraiment raide, pour le coup. On n’en voyait plus le bout. S’il avait fait plus froid, on se serait vraiment cru au Népal, en train de refaire cette ascension inoubliable du col de Thorong-La.

Mais comme toujours, on a fini par y arriver, même si je pense que je vais le payer par de bonnes courbatures demain. Notre cuistot nous a récompensé par un bon goûter avec du fromage de brebis local (miam !), lui qui nous avait déjà préparé un succulent hachis parmentier de thon et petits oignons pour midi : à 50 ans, ce type a toujours une bonne longueur d’avance sur nous dans les montées et passe le reste de sa journée à nous cuisiner de bons petits plats ; chapeau l’artiste !

Huayhuash - Jour 8

Huayhuash – Jour 7

Article écrit par Déborah le 5 août 2009 | Pas de commentaire

PérouLe col le plus haut de ce trek est passé ! A 5000 mètres d’altitude, c’était censé être la journée la plus difficile, mais on l’a finalement à peine senti passer. J’ai même compris aujourd’hui que la difficulté d’un col n’est pas seulement lié à son altitude, mais dépend surtout d’où on part et à quoi ressemble le sentier : étroit ou large, droit ou sinueux, faux-plat ou pente raide, col visible ou caché…

Seule la descente était vraiment pénible, en fait, car très casse-gueule et sur une piste extrêmement poussiéreuse. Je commence à avoir sacrément envie d’une douche et d’un bon lit.

Vue sur la vallée

Vue sur la vallée