Couleurs de l'Inde

Désert d'Arizona

Thaïlande

Le Perito Moreno en Argentine

Thaïlande

Fillettes au Népal

Action

Les Whitsundays en Australie

Action

Pains de sucre à Yangshuo en Chine

Action

Chameliers dans le désert indien

Action

Paysage de Nouvelle-Zélande

Action

Les chutes d'Iguazu au Brésil

Action

Cérémonie du thé servi par les geishas au Japon

Action

Le Taj Mahal au coucher du soleil

Action

Trek au Népal

Action

Salar d'Uyuni en Bolivie

Action

Maisons de Chine

Action

Las Vegas

Action

Ushuaia… ou le vrai faux bout du monde

Article écrit par Déborah le 3 sept 2009 | Pas de commentaire

ArgentineAvant, quand on me disait Ushuaia, je pensais : Terre de Feu, Nicolas Hulot, animaux sauvages et paysages façon Galapagos…

J’en suis revenue.

Ushuaia n’a rien de l’ambiance « bout du monde » dont tout le monde parle à son sujet ; c’est plutôt un petit Megève, une station de ski un peu hype avec magasins détaxés à tous les coins de rues. Pas de quoi s’extasier, vraiment. En plus le temps y est vraiment couvert en permanence pendant cette saison.

Bien sûr, j’imagine qu’en été, avec du soleil, ou lorsque c’est la saison pour voir des pingouins ou des castors, c’est sans doute autre chose. Toujours pas de quoi faire des milliers de kilomètres à mon avis, mais mieux que ce qu’on a vu quand même.

Ce qu’on a vu, justement, venons-y : un parc national pas du tout incroyable, une croisière encore moins incroyable, et surtout des tour opérateurs incapables de proposer une offre un peu différente de celle de son voisin.

Bref, si vous allez en Argentine et que l’envie vous vient de faire un tour à Ushuaia… passez votre chemin sans hésiter.

On a marché sur le Perito Moreno !

Article écrit par Déborah le 30 août 2009 | Pas de commentaire

ArgentineEn Patagonie, en dehors des baleines, c’est aussi et surtout pour le Perito Moreno qu’on y va. Un glacier qui n’est certes pas le plus grand au monde (30 km quand même), mais certainement parmi les plus beaux et les plus impressionnants.

On l’a d’abord vu en faisant une croisière au milieu des nombreux glaciers autour de la petite ville d’El Calafate, et c’était déjà une belle expérience que de se balader en bateau au milieu de tous ces icebergs de plusieurs mètres qui paraissent bleus à cause d’une illusion d’optique.

Croisière au milieu des icebergs

Croisière au milieu des icebergs

Arrivée du bateau près du Perito Moreno

Arrivée du bateau près du Perito Moreno

Mais d’y aller et de faire une balade sur le Perito Moreno en chaussant des crampons, ça c’est quand même autre chose. D’abord on approche ce front de glace de 2,5 km de large et de 50 mètres de haut, et on peut voir une bonne dizaine de kilomètres de la longueur de son immense langue de glace. Et ensuite on marche au milieu de ses crevasses et de ses lacs gelés, de ses reliefs qui font comme de petites montagnes à perte de vue, et on se sent tout petit quand on entend un énorme bruit de craquement alors qu’on ne voit qu’un minuscule morceau de glace se détacher de son front pour former un iceberg de plus.

Vue de face du Perito Moreno (impossible d'avoir toute la largeur sur une seule photo !)

Vue de face du Perito Moreno (impossible d'avoir toute la largeur sur une seule photo !)

On vous sert ensuite un whisky on the rocks (en provenance directe du glacier, bien sûr), et c’est au moins ce qu’il vous faut pour vous remettre de ce paysage à couper le souffle.

Une journée avec les baleines

Article écrit par Déborah le 27 août 2009 | Pas de commentaire

ArgentineOn a mis le cap sur la Patagonie pour rejoindre Puerto Madryn, une petite ville non loin de la Péninsule de Valdés, pour aller voir des baleines. Un beau détour, mais on ne peut pas voir un tel spectacle tous les jours.

Alex en avait déjà vu au Canada, en prenant un bateau qui permettait d’en voir toutes les demi-heures environ. On aurait aussi pu en voir en Nouvelle-Zélande mais on avait préféré passer notre tour dans la mesure où tout le monde nous avait dit qu’au mieux, on ne pourrait voir que quelques queues de baleines en deux ou trois heures d’excursion.

Mais ici… On ne parle tout simplement pas des mêmes choses. Les baleines, on les voit depuis la plage, et quand je dis qu’on les voit, je veux dire qu’il y en a partout où on pose les yeux et que certaines ne sont pas à plus de dix mètres de nous. En plus, c’est la saison idéale pour les observer parce que ces monstres de 12 à 13 mètres de long sautent régulièrement hors de l’eau, apparemment parce que ça fait partie de leur parade amoureuse. On peut aussi voir beaucoup de « petits » (déjà énormes, ceci dit) nager aux côtés de leur maman.

Une baleine pointe le bout de son nez

Une baleine pointe le bout de son nez

Et comme c’était vraiment exceptionnel, on a terminé la journée par une petite excursion en bateau pour aller les voir d’encore plus près. C’était un vrai régal : elles tournaient autour du bateau, passaient en-dessous, puis disparaissaient quelques minutes avant de réapparaître à quelques mètres seulement de nous…

Avec Céline, juste avant notre petite croisière pour aller les observer de plus près

Avec Céline, juste avant notre petite croisière pour aller les observer de plus près

Baleine en train de souffler de l'eau à quelques mètres de nous sur le bateau

Baleine en train de souffler de l'eau à quelques mètres de nous sur le bateau