Couleurs de l'Inde

Désert d'Arizona

Thaïlande

Le Perito Moreno en Argentine

Thaïlande

Fillettes au Népal

Action

Les Whitsundays en Australie

Action

Pains de sucre à Yangshuo en Chine

Action

Chameliers dans le désert indien

Action

Paysage de Nouvelle-Zélande

Action

Les chutes d'Iguazu au Brésil

Action

Cérémonie du thé servi par les geishas au Japon

Action

Le Taj Mahal au coucher du soleil

Action

Trek au Népal

Action

Salar d'Uyuni en Bolivie

Action

Maisons de Chine

Action

Las Vegas

Action

Tour des Annapurnas – Jour 11

Article écrit par Déborah le 2 fév 2009 | Pas de commentaire

NépalLes courbatures ne manquent pas aujourd’hui !

Heureusement, les étapes qui nous attendent sont désormais plus faciles et les prix redescendent en même temps que nous : on peut se permettre quelques fantaisies culinaires, telles qu’un « cheese beans burrito » tellement bienvenu après ces dix journées d’un régime riz-pâtes-omelettes-pommes de terre.

Nous reprenons ensuite la route pour essayer de doubler l’étape, puisque notre objectif est désormais d’en finir au plus vite pour avoir le plus de temps possible en Inde. Nous traversons la « vallée du vent » (qui porte bien son nom) pour arriver à Jomsom, charmant petit village où nous testons le fromage de yak, qui est vraiment délicieux, ma foi (ça ressemble à du fromage de brebis) !

Tour des Annapurnas – Jour 10

Article écrit par Déborah le 1 fév 2009 | Pas de commentaire

NépalJ’ai longtemps hésité avant de savoir si j’écrirais un article sur cette journée, puis j’ai à nouveau beaucoup hésité avant de décider quoi écrire.

Faut-il raconter, dans le menu détail, le réveil à 4h du matin, dans le froid et le stress, puis les 4h40 d’ascension fastidieuse dont la moitié à la seule lumière de la lampe frontale, ou encore les -15°C qu’il faisait au sommet ?

Une chose est sûre, je n’ai pas souvenir d’avoir jamais été aussi proche de mes limites. J’ai pensé à chaque minute ne pas y arriver, que mes forces allaient m’abandonner d’un coup et que je ne pourrais pas me relever, ou encore que mes doigts ne réussiraient jamais à dégeler…

Arrivée en haut, je n’ai pas réalisé tout de suite que c’était fini, loin de là ; au contraire, la fatigue et le manque d’énergie avaient totalement pris le pas sur la satisfaction d’avoir accompli ce qui est pour moi un exploit.
Ce n’est que bien plus bas, en redescendant, que je me suis soudainement fait la réflexion… qu’on redescendait. Et j’ai alors réalisé ce que nous avions fait : 5416 mètres ! Plus haut que le Mont-Blanc !

La descente, après ça, parut longue mais facile ; au fur et à mesure qu’on descendait, on retrouvait des forces et des températures plus clémentes. Comme si j’avais voulu effacer de ma mémoire le douloureux épisode du matin, Thorong-La me paraissait déjà être un lointain souvenir.

L’arrivée à Muktinath, étape-délivrance de la journée, nous laissa de sublimes images en tête qui remplacèrent celles du cauchemar du matin : sous nos pieds, toute la vallée se découvrait, sublime, avec une chaîne de hautes montagnes en arrière-plan. Ca aurait pu être un décor de film en carton-pâte, mais c’était bien réel.