Couleurs de l'Inde

Désert d'Arizona

Thaïlande

Le Perito Moreno en Argentine

Thaïlande

Fillettes au Népal

Action

Les Whitsundays en Australie

Action

Pains de sucre à Yangshuo en Chine

Action

Chameliers dans le désert indien

Action

Paysage de Nouvelle-Zélande

Action

Les chutes d'Iguazu au Brésil

Action

Cérémonie du thé servi par les geishas au Japon

Action

Le Taj Mahal au coucher du soleil

Action

Trek au Népal

Action

Salar d'Uyuni en Bolivie

Action

Maisons de Chine

Action

Las Vegas

Action

Mais où est passé l’oxygène ?

Article écrit par Déborah le 29 juil 2009 | Pas de commentaire

PérouLa Californie est passée trop vite, mais pas de place pour les regrets, car nous voici déjà au Pérou !

On n’a pas passé de temps à Lima, puisque notre objectif pour ces deux prochaines très courtes semaines (qui risquent cependant d’être très longues pour moi…) est de faire le trek de Huayhuash ; non, ce nom n’a pas été pensé pour être facile à retenir, je vous l’accorde, mais c’est pourtant celui d’un des plus beaux treks du monde, paraît-il. Qu’à cela ne tienne, après le Népal, j’estimais avoir suffisamment donné de ma personne en matière de trekking, mais que voulez-vous, Alex n’est pas quelqu’un à que l’on peut facilement faire changer d’avis quand il s’est mis une idée en tête.

Bref, après de délicates négociations (mais alors vraiment délicates), j’ai du me faire à l’idée que je ferai ce trek (en échange d’un budget illimité pour acheter gâteaux et bonbons afin de pallier à mes crises de ras-le-bol pendant les montées).

Nous avons donc directement mis le cap sur Huaraz dès notre arrivée au Pérou, une bien jolie ville au milieu des montagnes, à 3100 mètres d’altitude. Bien sûr, il nous a quand même fallu faire une journée d’acclimatation avant de démarrer le trek, et celle-ci restera dans les annales : on est montés en voiture à 4000 mètres pour enchaîner ce que nous pensions être une petite ascension à 4450 mètres. Un calvaire. Nos corps n’ont pas eu le temps de s’habituer à cette altitude démentielle, contrairement au Népal où on avait démarré notre trek à 800 mètres d’altitude ; on respirait aussi élégamment que deux marathoniens qui viennent de terminer leur course et nos jambes refusaient littéralement de suivre les ordres de nos cerveaux en mal d’oxygène. D’après Alex, tout devrait rentrer dans l’ordre dans quelques jours. Mmmm… Il vaudrait mieux, oui.

En tout cas, côté blog, un peu de patience sera de rigueur, car nous serons déconnectés d’Internet (et même de toute source électrique) pendant les 10 prochains jours. Hasta luego !

Ca, c'était avant de comprendre ce qui nous attendait...

Ca, c'était avant de comprendre ce qui nous attendait...

Le lac Churuk, un paysage qui sait se faire mériter

Le lac Churuk, un paysage qui sait se faire mériter

Tour des Annapurnas – Jour 7

Article écrit par Déborah le 29 jan 2009 | 1 commentaire

NépalJour de repos pour moi aujourd’hui ; j’ai passé ma journée à lire et à regarder des films sur EeePC (voilà au moins 900 grammes que je porte sans rechigner) tandis qu’Alex, ne sachant jamais être raisonnable, a fait une randonnée de 7 heures.

No comment.