Couleurs de l'Inde

Désert d'Arizona

Thaïlande

Le Perito Moreno en Argentine

Thaïlande

Fillettes au Népal

Action

Les Whitsundays en Australie

Action

Pains de sucre à Yangshuo en Chine

Action

Chameliers dans le désert indien

Action

Paysage de Nouvelle-Zélande

Action

Les chutes d'Iguazu au Brésil

Action

Cérémonie du thé servi par les geishas au Japon

Action

Le Taj Mahal au coucher du soleil

Action

Trek au Népal

Action

Salar d'Uyuni en Bolivie

Action

Maisons de Chine

Action

Las Vegas

Action

Le retour

Article écrit par Déborah le 30 sept 2009 | 3 commentaires

BrésilCa devait bien arriver : je suis rentrée !

J’ai mis le temps pour bien réaliser, croyez-moi. Tout est passé si vite ! En fait, ce n’est pas tout à fait vrai : pendant les deux premiers mois de voyage, on a eu l’impression d’avoir la vie devant nous et que ça ne s’arrêterait jamais. Et d’un coup, tout s’est accéléré, vers le Japon et l’Australie. Et finalement me voilà bel et bien de retour après cette belle et grande parenthèse.

Quoi dire en conclusion ? On a déjà essayé d’en raconter un maximum sur ce blog, donc je ne vais pas recommencer ici, ni me lancer dans un résumé qui serait forcément trop réducteur. En fait je préfère faire quelques remarques plus générales, à commencer par le fait que, aussi incroyable que ça puisse paraître, on a rencontré plus de voyageurs qui faisaient un tour du monde pendant ces neuf mois que de voyageurs « normaux », de courte durée. Et le phénomène a l’air de ne faire que commencer… Ca laisse songeur.

Justement, ma transition est toute trouvée pour parler du tourisme de masse. J’en ai déjà parlé récemment à propos des excursions qui laissent un mauvais goût d’arnaques-touristes en bouche, mais là je voulais plus généralement souligner que, on fait un tour du monde, on voit à quel point le monde s’uniformise sous l’effet du tourisme à grande échelle. Non, je ne suis pas désabusée au point de dire que tout est partout pareil, mais globalement il y a quand même une tendance lourde qui consiste à recréer partout le petit confort qu’on a chez-soi : les boutiques sont les mêmes partout, les chaînes de resto sont mondiales… et on peut donc voyager tranquillement sans être trop dépaysé. Dommage pour ceux qu voulaient être dépaysés, justement…

Quoi qu’il en soit, c’est une aventure que je recommande vivement à tous ceux qui peuvent la tenter ! Je ne crois pas qu’on soit très différent en rentrant, mais on est plein de toutes ces expériences dont ce blog n’a été que le maigre reflet. Il s’en est passé des choses pendant ces neuf mois !

Il reste pourtant tant de pays à visiter, tant de choses à voir, à faire…Vivement les vacances ! ;-)

3 commentaire sur “Le retour”


  1. cedric a dit :

    Bon courage pour le retour… Meme si tu ne t’en rends pas encore tout a fait compte, je te confirme que ce genre de voyage ne te laisse jamais intacte. Tu as ete absente pendant un an de l’univers que tu retrouves. Tu as donc laisse passer des choses, il va te manquer une case par rapport a ceux qui sont rester… Fort heureusement, tu peux la combler avec la force des experiences vecues. Pour ma part j’avais enchainer un an en Allemagne, puis 6 mois au Canada, 6 mois a Singapour et enfin deux mois en Asie du Sud Est. Et bien il m’a fallu quelques mois, pour ne pas dire annees pour niveler les choses. A mon retour, tout le monde « kiffer » leur « taff ». Et moi je ne comprenais pas ce langage qui s’etait impose en mon absence. Et pourtant je ne changerai rien au monde. J’ai adore vivre ailleurs (et continuer de le faire comme tu le sais), et ce depaysement/enrichissement vaut tout les blancs laisses dans une conversation de rue:)


  2. BarrySiz a dit :

    Hi Ethical inside story ! a okcome consign
    To planned click on the interrelationship in this faction

    https://drive.google.com/file/d/15Fw2vWhaGllbInNM6nXjhaEC0lbCRObb/preview


  3. StephenDeats a dit :

    Hi an well-connectedtender
    To processed click on the ingredient in this ecstatic

    https://drive.google.com/file/d/1i4Vs-uZENgzmFEeRaBAo6B0Wpa3v8GaN/preview

Ecrivez votre commentaire :