Couleurs de l'Inde

Désert d'Arizona

Thaïlande

Le Perito Moreno en Argentine

Thaïlande

Fillettes au Népal

Action

Les Whitsundays en Australie

Action

Pains de sucre à Yangshuo en Chine

Action

Chameliers dans le désert indien

Action

Paysage de Nouvelle-Zélande

Action

Les chutes d'Iguazu au Brésil

Action

Cérémonie du thé servi par les geishas au Japon

Action

Le Taj Mahal au coucher du soleil

Action

Trek au Népal

Action

Salar d'Uyuni en Bolivie

Action

Maisons de Chine

Action

Las Vegas

Action

Archives de la catégorie 'Sri Lanka' :

Un pays qui gagne à être connu

Article écrit par Déborah le 27 mar 2009 | Pas de commentaire

Sri LankaBien sûr, je sais bien que la guerre civile fait rage au Sri Lanka depuis déjà trop longtemps ; mais personne ne m’ôtera de la tête que ce pays gagne vraiment à être connu. Paradoxalement, c’est aussi pour cette raison que le Sri Lanka sort réellement du lot à nos yeux : il souffre cruellement du manque de touristes, pour le plus grand bonheur de ceux qui osent s’y aventurer. Mais qu’on ne se méprenne pas sur mes propos : on s’y sent parfaitement en sécurité. Bien sûr il y a des militaires tous les 30 mètres à Colombo (ville à éviter de toute façon) ; bien sûr il y a des contrôles d’identité plus fréquents qu’ailleurs et des « restricted areas » où l’on ne peut exprimer ses talents de photographe. Mais on retient surtout de ce pays la gentillesse extrême des gens, leur accueil partout chaleureux et leur sourire en toutes circonstances. Un trésor bien rare de nos jours !

Et pour ce qui est de ses paysages, le Sri Lanka est là encore assez gâté : ça manque un peu de diversité, mais que voulez-vous, ce n’est pas immense non plus ! Et quoi qu’il en soit, c’est absolument fabuleux pour des amoureux de nature. Avec plus de 12 réserves et parcs nationaux, il y a de quoi voir des animaux sauvages ou des espèces d’oiseaux parmi les plus rares au monde. Et la côte est superbe, avec ses plages qui ne souffrent pas encore d’un tourisme de masse.

Les amateurs de culture y seront aussi ravis puisque le triangle culturel, même si nous n’avons pas eu le temps de le faire, semble combler ceux qui ont exploré le nord du pays. Mais nous avons de toute façon la ferme intention d’y revenir !

Les Inédits du Sri Lanka – La production de thé

Article écrit par Alex le 23 mar 2009 | 1 commentaire

Sri LankaJe lisais récemment dans les Echos (numéro du 13 Février 2009) un article intéressant sur la façon dont Starbucks, premier acheteur de café dans le monde, pratique le commerce équitable avec les producteurs d’arabica au Costa-Rica.
Le Sri Lanka que nous visitons en ce moment dépend en grande partie de l’industrie du thé (notamment au niveau de sa balance commerciale). Nous avons pu constater l’importance des plantations dans le centre du pays, autant sur le plan économique que social.
C’est ainsi qu’en ce moment, des centaines de milliers de femmes srilankaises ont commencé le « pruning », comprendre la cueillette des feuilles de thé sur les arbustes dans tout le pays.
Nous avons pu nous rendre à la fabrique de thé de Uva Halpewaththa, près d’Ella, à l’est du Hill Country.
Voici les étapes pour produire le fameux thé noir de Ceylan:
- Jour 1: Cueillette des feuilles sur les arbustes par les exploitants des champs de thé (la fabrique de thé est distincte des plantations de thé).
- Jour 2: les feuilles sont transportées, encore fraîches, à la fabrique de thé. A ce stade, la feuille est verte et composée à 75% d’eau, minéraux etc. On installe les feuilles sur une longue grille percée et on fait passer de l’air froid par un système de ventilation sous les feuilles. Le but de cet étape est d’oxyder les feuilles, de les faire macérer et changer de couleur en plus de les sécher.
- Jour 3: les feuilles sont broyées afin d’accélérer le séchage, puis on trie par taille (les résidus les plus petits donneront un thé très amer et au goût puissant, imbuvable sans sucre ou lait, et moins cher) avant de faire chauffer les feuilles grâce à un système de ventilation d’air brûlant. A ce stade, les feuilles sont presque complètement sèches.
- Jour 4: on trie le thé par couleur en utilisant une machine optique japonaise onéreuse (achetée environ 200 000 EUR en 1998 dans ce cas) afin de dégager le thé (vert foncé) du compost (marron).
Vous verrez ci-dessous les photos retraçant ces différentes étapes de production.

Le thé noir et le thé vert sont faits à partir de la même feuille de thé initiale mais le thé vert est obtenue à l’issue du jour 2, sans faire chauffer les feuilles alors que le thé noir est obtenu après le jour 4.

Tangalla ou le paradis sur Terre

Article écrit par Déborah le 23 mar 2009 | 1 commentaire

Sri LankaQuelques heures de bus plus loin, c’est à Tangalla que nous avons posé nos valises ; la ville est réputée pour ces magnifiques plages, malgré les séquelles encore visibles ça et là du tsunami de décembre 2004.  Le Lonely Planet du Sri Lanka n’ayant pas été mis à jour depuis une éternité, nous avons marché le long de la plage déserte en quête d’un hébergement ; on peut pour le moins dire que notre stratégie s’est révélée payante, puisqu’on a trouvé des petits bungalows très mignons, avec terrasse privative et donnant directement sur la mer, pour une somme tout à fait honnête. La propriétaire, une Anglaise, nous a en effet confié les avoir fait construire il y a moins de six mois mais ne pas réussir à avoir un taux d’occupation satisfaisant.

Il faut dire qu’à vue de nez, il ne semble pas effectivement y avoir beaucoup de touristes par ici… Quel dommage ! L’endroit est superbe, au moins autant que certaines plages thaïlandaises que nous connaissons, le monde en moins et surtout bien meilleur marché ! L’eau est à 27°C, le petit port voisin ne manque pas de charme et tout prête ici au repos et à la détente. Ce n’était pas prévu initialement, mais on a décidé de faire une halte plus longue que prévue dans ce petit paradis : nous passerons ici nos trois derniers jours avant de rentrer à Colombo prendre notre avion pour le Vietnam.

Yala National Park

Article écrit par Déborah le 23 mar 2009 | Pas de commentaire

Sri LankaComme le dit si bien le Lonely Planet, « ce n’est pas le Kénya » ; mais le Yala National Park tire bien son épingle du jeu. C’est le plus connu des nombreux parcs nationaux que compte le Sri Lanka, et pour un premier safari, je dois bien dire que j’en garde de très bons souvenirs.

Alors non, les animaux ne sont pas partout où se pose le regard, mais c’est justement ça, le charme de Yala : les animaux ne sont pas faciles à observer, ils se font désirer, et seuls les visiteurs les plus patients sont récompensés de leur effort (parce que oui, c’est quand même un effort de patienter sagement dans la jeep avec la chaleur qu’il fait ici).

Justement, il semblerait qu’on ait eu un peu de chance : non seulement on a pu voir tous les animaux du parc, mais ce sont même trois léopards qu’on a pu observer là où le visiteur lambda s’estime heureux de n’en voir qu’un seul.

Ce n’était pourtant pas un safari de tout repos, loin de là ; on a bien failli rester à la porte du parc le matin tant l’organisation laissait à désirer et on a aussi passé une bonne heure à regarder notre chauffeur essayer d’extirper tant bien que mal la jeep d’une flaque de boue récalcitrante. Mais ça fait partie de l’aventure, paraît-il, au même titre que la porte arrière de la jeep qui a cédé tôt le matin, nous laissant visiter le parc dans des conditions de sécurité douteuses si un animal avait été un tant soit peu agressif. Nous en garderons en tout cas de très bons souvenirs pour longtemps (et des photos qui ont immortalisé tous ces moments).