Couleurs de l'Inde

Désert d'Arizona

Thaïlande

Le Perito Moreno en Argentine

Thaïlande

Fillettes au Népal

Action

Les Whitsundays en Australie

Action

Pains de sucre à Yangshuo en Chine

Action

Chameliers dans le désert indien

Action

Paysage de Nouvelle-Zélande

Action

Les chutes d'Iguazu au Brésil

Action

Cérémonie du thé servi par les geishas au Japon

Action

Le Taj Mahal au coucher du soleil

Action

Trek au Népal

Action

Salar d'Uyuni en Bolivie

Action

Maisons de Chine

Action

Las Vegas

Action

Archives de la catégorie 'Chili' :

La Galère avec un grand G

Article écrit par Déborah le 21 août 2009 | 1 commentaire

ChiliCa ne devait pas nous arriver. Pas à nous. Je n’en reviens toujours pas.

Après être rentrés de Bolivie, nous sommes restés quelques jours de plus à San Pedro de Atacama pour aller voir les geysers de la région ainsi que le salar de Atacama (qui ne vaut pas du tout celui d’Uyuni), puis nous avons repris le bus vers la Serena en pensant y faire halte pour aller voir des pingouins sur l’île à proximité.

Et là, c’est le drame. Nous avions 16 heures de route à faire en bus, mais au bout de quelques heures seulement, l’un de nos sacs à dos avait disparu. Un petit, qu’on gardait avec nous dans le bus, pas l’un de nos gros sacs. Il m’est difficile de décrire comment ça s’est passé par écrit, car l’explication nécessite de bien connaître la configuration du bus en question, mais je peux vous dire une chose avec certitude : on a eu affaire à un Arsène Lupin du vol en bus. Un professionnel. Nous n’avions fait aucune erreur, nous n’avions pris aucun risque, à aucun moment. Mais malgré ça, il a été plus fort que nous, allant jusqu’à subtiliser cet énorme sac sous nos pieds, alors que nous dormions. Je sais, ça paraît gros, dit comme ça. Mais la réalité, c’est que nous avons reconstitué la séquence et que nous savons exactement où et comment ça s’est passé, et c’est tout simplement invraisemblable. Si ça ne s’était pas produit, j’aurais mis ma main à couper que c’était physiquement impossible à réaliser.

Ce qu’on a perdu ? Un peu plus de la moitié de nos objets de valeur : un ordinateur portable, un appareil photo reflex numérique, un disque dur et tout un tas de bricoles. Mais le pire, ce sont nos deux passeports. Non, c’est vrai, ils n’auraient pas du être dans un sac à dos, ils ne l’ont d’ailleurs pas été pendant 7 mois, mais là ils l’étaient depuis notre excursion en Bolivie afin de les protéger. Bref, plus de passeport, donc un retour express à Santiago pour courir à l’Ambassade de France un vendredi après-midi et prier que quelqu’un puisse faire quelque chose pour nous.

Excursion en Bolivie (3/3)

Article écrit par Déborah le 18 août 2009 | Pas de commentaire

ChiliNous avons dormi dans un hôtel qui donnait directement sur le salar d’Uyuni, avant de repartir ce matin pour terminer notre visite de ce coin si particulier de la Bolivie.

Au programme : la visite d’un hôtel en sel pour commencer la journée. Marrant. Un vrai hôtel en vrai sel.

L'hôtel tout en sel

L'hôtel tout en sel

Puis cap sur l’île d’Incahuasi (« la maison des Incas »), qui ressemble plutôt à une oasis aujourd’hui mais garde son appellation d’île en souvenir du temps où ce désert n’était qu’un immense lac salé. On peut encore y voir les traces des plages qui y ont existé et bien sûr les cactus géants qui s’y sont durablement installés et dont on se demande d’ailleurs comment ils peuvent survivre dans ce milieu hostile.

Sur l'île d'Incahuesa

Sur l'île d'Incahuasi

Dernière étape de notre voyage à Uyuni, ville sans grand intérêt si ce n’est celui de prendre une jeep pour retourner au Chili. La ville n’est pas belle, mais quelques fresques intéressantes décorent les murs de la ville. Je vous laisse en juger par vous-même…

Uyuni la sublime...

Uyuni la sublime...

... et ses fresques d'un goût si particulier

... et ses fresques d'un goût si particulier

Excursion en Bolivie (2/3)

Article écrit par Déborah le 17 août 2009 | Pas de commentaire

ChiliNous avons continué notre route au milieu des lamas et des alpagas pour déjeuner dans un petit village typiquement bolivien, c’est-à-dire bien plus modeste et pauvre que ce qu’on peut voir au Chili.

Le hasard de notre timing nous a fait arriver en pleine fête au village, et même plus spécifiquement dans le « restaurant » dans lequel nous nous sommes arrêtés ; nous n’avons jamais su en quel honneur se tenait cette fête, mais elle valait certainement d’être vue. Une vingtaine de boliviens étaient là, dont quelques-uns jouaient de la musique dans un coin de la cour, mais tous étaient plus saouls les uns que les autres. Et en fait de musique, il s’agissait plutôt de sons divers et variés qui avaient du être un jour une véritable mélodie, devenue méconnaissable depuis ; impossible de savoir d’ailleurs comment ces « musiciens » tenaient encore debout ou trouvaient la force de souffler dans une trompette ou de taper sur un tambour.

La fête au village

La fête au village

Heureusement pour nous, le déjeuner avait été préparé par avance, même si nous n’avons pas vraiment mangé à notre faim tant le plat principal, à base d’une viande farcie d’aliments mystère, nous semblait suspect (et je ne parle même pas de cette atroce odeur d’alcool dans la salle où nous avons mangé). On n’a pas regretté notre arrêt et cette incursion dans la culture locale, ceci dit.

Quelques heures après, nous sommes parvenus au terme de notre voyage en atteignant le salar d’Uyuni, qui est l’un des plus grands déserts de sel au monde.

Salar d'Uyuni

Salar d'Uyuni

C’est vraiment quelque chose d’étrange, cette immensité et ce sel qui craque sous les pieds comme de la neige et fait perdre tout sens de la perspective. C’est assez beau, même, avec cette couleur sable qui ne trouve pour écho que le bleu franc du ciel.

Excursion en Bolivie (1/3)

Article écrit par Déborah le 16 août 2009 | Pas de commentaire

ChiliParce que le Chili ne nous paraît pas être un pays exceptionnel (sauf en dehors du Sud, sans doute, que nous verrons un peu plus tard de l’autre côté de la frontière argentine), nous avons opté pour une excursion de trois jours en Bolivie pour aller voir entre autres le salar de Uyuni.

L’agence avec laquelle nous sommes partis nous l’avait dit : il n’y aura pas d’interprète, puisque de toute façon il y a toujours quelqu’un qui parle espagnol et peut faire la traduction en anglais. Effectivement, il y en avait bien un qui parlait espagnol à bord de notre jeep : le guide. Mais les six touristes que nous étions dans la voiture ne parlaient pas un mot d’espagnol. Pratique, n’est-ce pas ?

Ca ne nous a pas trop gêné pour cette première journée d’excursion, ceci dit, qui a consisté d’abord à passer la frontière qui se trouvait à une poignée de kilomètres seulement de San Pedro. A peine sortis de la jeep, on a été saisis par le froid, qui, compte tenu de la différence d’altitude, n’avait plus rien à voir avec la douce chaleur de San Pedro.

Nous avons ensuite mis le cap sur les lagunes colorées qui bordent la frontière du côté bolivien : la Laguna Bianca, la Laguna Verde et la Laguna Colorada qui prennent ces couleurs étranges sous l’effet de l’oxydation de leurs minéraux ou des algues qu’elles contiennent.

Devant la Laguna Blanca

Devant la Laguna Blanca

La Laguna Verde

La Laguna Verde

Sur la Laguna Colorada, on a eu l’excellente surprise d’être accueillis par des centaines de flamands roses qui pêchaient dans ce décor de rêve en toute tranquillité.

Flamands roses sur la Laguna Colorada

Flamands roses sur la Laguna Colorada

Un peu plus loin, nous avons piqué une tête dans une piscine thermale naturelle, avant de découvrir d’incroyables petits geysers boueux dans cette région volcanique à l’activité incessante.

Piscine thermale

Piscine thermale

Au milieu des geysers

Au milieu des geysers

A première vue, je peux vous dire que la Bolivie c’est beau, très très beau.